Partager linkedin

Comment être à l’aise à l’oral devant une grande assemblée ?

Parler en public ne s’improvise pas ! Être à l’aise à l’oral face à un client potentiel est une chose, capter l’attention d’un auditoire en est une autre. Préparation du discours, gestuelle, regard, interaction avec le public, choix du vocabulaire, intonation de la voix, silences invitant à la réflexion sont autant de paramètres qui déterminent le succès d’une intervention. Zoom sur quelques conseils utiles qui vous aideront à vous sentir plus à l’aise à l’oral et à améliorer vos talents d’orateur.

Préparez votre intervention et maîtrisez votre sujet

Si la rédaction du discours est très importante, s’entraîner à le mettre en voix est fondamental. Faites quelques répétitions, seul ou devant un public familier, afin d’apprendre à vous détacher du texte. Ces entraînements vous donneront aussi une idée précise de votre temps de parole. Vos notes seront un point d’appui, mais vous ne devez pas vous y enfermer. Effectuez des recherches approfondies pour avoir une parfaite connaissance de votre sujet et ne pas être à court d’arguments si l’on vous pose des questions. Tâchez de les anticiper, en vous demandant en amont de votre intervention : à qui vais-je m’adresser ? Quel est le profil de l’assemblée ? Quel est son degré d’expertise et quelles sont ses attentes ?

 

illustration Article Aisance orale

 

 

 

illustration Article Aisance orale

L’entrée en matière, un moment clef

Accordez une importance particulière au début de votre intervention. Faites face à l’assemblée, regardez-la dans les yeux pour attirer son attention et l’inviter à vous suivre. Sélectionnez avec soin vos premiers mots, souriez et optez pour un ton dynamique. Annoncez les objectifs de la réunion ou du séminaire, ainsi que les procédés auxquels vous recourrez.

Connectez avec votre public

Après avoir brisé la glace, maintenez régulièrement le contact visuel avec votre public. Soignez votre langage corporel. Évitez de garder les bras croisés ou derrière le dos, car vous créerez sans vous en rendre compte une certaine distance entre vous et votre auditoire. Faites preuve d’empathie et mettez-vous à la portée de votre public en choisissant un vocabulaire adapté. Vos notes et votre présentation ne sont que des supports. Vous pouvez les parcourir de temps à autre, mais vous ne devez en aucun cas les lire. Lorsqu’on s’adresse à vous, vous aimez qu’on vous regarde dans les yeux, votre auditoire aussi.

 

 

Donnez le « la » avec votre voix

S’il est important de parler suffisamment fort pour que toute l’assemblée puisse vous entendre, cela ne suffit pas à être audible. Articulez, et prenez le temps de respirer entre chaque phrase. L’intonation est une arme très efficace lorsqu’elle est bien utilisée. Mettez l’accent sur les mots clefs de votre discours qui illustrent vos idées. N’hésitez pas à marquer quelques silences afin d’observer les réactions et donner du relief aux mots qui vont suivre.

Vérifiez l’état de fonctionnement du matériel

Un matériel qui ne fonctionne pas peut-être un facteur très déstabilisant pour un orateur. Prenez le temps de tester tous vos appareils (micro et vidéoprojecteur) avant l’arrivée des premiers participants. Ces vérifications vous familiariseront avec votre environnement et vous tranquilliseront.

NOVOTEL Paris Tour Eiffel - 2706

Appliquez dès à présent ces quelques conseils et retenez toute l’attention de votre auditoire lors de votre prochaine intervention !